Pôle d'intérêt

Allergie Alimentaire

Les allergies alimentaires ont pris ces dernières années une place de plus en plus importante dans le cadre des maladies allergiques. Leur prévalence a augmenté

depuis une vingtaine d’années en grande partie en raison des progrès de dépistage et aux profonds bouleversements de nos habitudes alimentaires. Le diagnostic repose sur l’anamnèse, élément clé, précisant le moment d’introduction de l’aliment .L’expression clinique de l’allergie alimentaire est très variée . Elle peut aller jusqu'au choc anaphylactique. Le test de provocation oral (TPO) reste le gold standard pour le diagnostic. Cependant, comme il est difficile à réaliser, plusieurs stratégies diagnostiques ont été proposées pour en diminuer les indications. En cas d’allergie confirmée l’éviction de l’aliment en cause permet de faire disparaitre les symptômes. La réintroduction de certains aliments est possible à un âge variant avec l’aliment en cause et les signes cliniques initiaux. Cependant, les formes prolongées sont de plus en plus fréquentes ; il s’agira alors de déterminer la dose minimale tolérée. Lorsque l’allergie persiste différentes formes d’immunothérapie pourraient être proposées ; elles sont encore à l’étude.



Food allergies have in recent years a more important place within the framework of allergic diseases. Their prevalence has increased since 20 years, due to the advances in screening and the profound modifications of our eating habits. The clinical presentation of food allergy involves a large spectrum of symptoms ranging from gastro- intestinal,, skin, respiratory to the most serious manifestation , anaphylaxis. The oral food challenge remains the gold standard. However, as it is resource intensive and difficult to achieve, several diagnosis strategies have been proposed. The key of management in food allergy is the dietary avoidance. Reintroducing certain foods is possible, the age of reintroduction depends on the type of food and the initial symptoms. However, persistent food allergies are more and more frequent. When allergy persist various forms of immunotherapy is an attractive option but it clinical application remains controversial.