Pôle d'intérêt

Allergie aux venins d’hyménoptères

L’allergie aux venins d’hyménoptères (AVH) est potentiellement grave car elle est considérée comme l’une des principales causes d’anaphylaxie.

La fréquence des réactions systémiques varie de 0,3 à 7,5 %. Elle est beaucoup plus fréquente chez les apiculteurs entre 14 et 43 %, et plus faible chez les enfants, la prévalence des réactions locorégionales varie de 2,4 à 26,4 %.

L’incidence de la mortalité par piqûre d’hyménoptères est sans doute sous-estimée. Environ 40 % des sujets décédés après piqûre d’hyménoptères n’auraient pas d’histoire clinique de réaction générale antérieure. En Algérie La prévalence de l’allergie aux venins d’hyménoptères reste méconnue (absence d’enquêtes épidémiologiques).

La prise en charge de cette pathologie nécessite la formation de médecins allergologues des différentes régions du pays et la multiplication des centres spécialisés pour le diagnostic, le traitement (ITA) et la prévention.


Pr CHABATI OMAR
Pneumologue
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel: 0552895027